Les services de soins à domicile privés VS publics

Avoir recours aux services de soins à domicile dispensés par des organisations publiques ou aller chercher de l’aide du côté des organisations de soins à domicile privées? C’est là une question que plusieurs se posent et qui mérite qu’on s’y attarde.

Toutes les organisations de soins à domicile privées sont assujetties à des règles d’éthique. Elles véhiculent des valeurs essentielles et cruciales dans ce domaine afin d’aller chercher la confiance des gens. On parle ici de respect, d’intégrité et de professionnalisme. Ce qui importe également, c’est que bien que ces organisations soient privées, elles donnent droit à du soutien financier par le truchement des programmes gouvernementaux. Ainsi, certains des soins dispensés aux bénéficiaires peuvent être couverts par le provincial (crédit d’impôt pour maintien à domicile, comme aidant naturel, cohabitation avec un proche, répit, etc…) et le fédéral (crédit d’impôt pour aidants naturels, aidants familiaux, personnes handicapées ou soutien aux personnes handicapées, etc…).

L’aide dispensée par les organisations privées, autant que par les organisations publiques, varie toujours selon les besoins manifestés. Ces derniers vont du besoin de répit, en passant par l’aide pour la préparation des repas, l’entretien ménager, les besoins ambulatoires, l’accompagnement lors des déplacements (clinique, médecin, centre hospitalier), le déneigement ou encore la tonte de la pelouse.

En fait, la véritable question à se poser avant d’opter pour l’un ou pour l’autre c’est : combien de temps… Opter pour le secteur public – et donc pour les organisations de soins à domicile publiques – peut signifier devoir attendre avant que l’on puisse traiter notre demande, puisqu’elles sont nombreuses, surtout dans les grands centres urbains. On assiste d’ailleurs de plus en plus à un transfert de ce genre de services vers le domaine privé, cela dans un contexte de partenariat.