Que se passe-t-il à la sortie de l’hôpital, à la suite d’un congé?

AdobeStock_49483915Lorsque le congé de l’hôpital est signé, la famille de la personne ayant bénéficié de services en centre hospitalier vit pratiquement toujours une période d’anxiété. Cette situation est normale, compte tenu de la qualité des soins prodigués par des professionnels de la santé, de l’attention accordée au patient et du professionnalisme du personnel qui a entouré le patient pendant un séjour qui, selon les différents cas, peut avoir été long. La présence des équipes d’intervention et d’urgence qui s’y trouvent en cas de situation difficile n’est pas non plus sans nous apporter un réel réconfort lorsqu’on est en centre hospitalier.

À la maison, les proches aidants et les aidants naturels ne jouiront pas de tous ces services. C’est-ce qui préoccupe le bénéficiaire et son entourage lorsque l’heure du congé a sonné. C’est ce qui, généralement, cause l’anxiété.

Mais un fait est : si le congé est signé, c’est que le patient est apte à quitter le lieu de soins supervisés. Encore faut-il bien préparer sa sortie!

Au Québec, dans les derniers jours d’une hospitalisation, un intervenant du Centre local de soins communautaires (CLSC) entre habituellement en communication avec le patient et sa famille afin de planifier les besoins et le plan de soins qui suivront le bénéficiaire une fois rendu à la maison. Cette préparation se fait en partenariat avec les intervenants de l’hôpital. De son côté, le médecin produira une liste des soins et des médicaments d’ordonnance à prendre. Les infirmières et les infirmiers, eux, doivent dresser une liste des gestes que le patient peut et ne peut pas poser dans l’immédiat. Une liste du matériel nécessaire sera également une priorité puisque souvent, les patients qui sortent de l’hôpital sont à mobilité réduite et parfois même, ils le demeurent pendant un certain temps, si ce n’est toujours dans les cas de maladies chroniques ou dégénératives.

Il faut également prévoir le transport, l’entourage qui prendra soin du patient et l’horaire que ces derniers devront suivre. Il faudra prévoir, le cas échéant, l’aide pour les courses et les emplettes, l’aide pour les repas et les tâches ménagères, l’aide pour les soins personnels et d’hygiène, ainsi que l’aide pour les procédures médicales et ambulatoires.