Quoi faire avec le chèque emploi-service?

Voilà une question que plusieurs se posent : que peut-on faire du chèque emploi-service lorsque Québec accepte de nous accorder cette aide financière?

Expliquons d’abord que le chèque emploi-service est un programme d’aide financière du gouvernement québécois qui prend l’aspect d’une allocation directe. Il est spécialement conçu pour les personnes vivant à domicile et ayant besoin d’aide pour effectuer des activités quotidiennes telles que les soins corporels, l’alimentation et les tâches domestiques.

Pour bénéficier du chèque emploi-service, le bénéficiaire doit cependant jouir d’une santé relativement stable. Les gens à qui le gouvernement provincial offre le chèque emploi-service – par le truchement de ses Centres de santé et de services sociaux (CSSS) – doivent avoir besoin de services à long terme et peuvent, dans la grande majorité des cas, assumer une part de la gestion de leurs services, que ce soit seuls ou avec l’aide d’une tierce personne.

Ainsi donc, le chèque emploi-service permet à son bénéficiaire – aîné, accidenté du travail, personne handicapée, en légère perte d’autonomie ou sortant d’une opération – de recevoir tous les services nécessaires compris dans un plan d’intervention préparé au préalable par le personnel du CSSS.

Que ce soit pour les soins de base corporels – comme prendre un bain -, ou encore pour se déplacer dans la maison, le programme est conçu pour tous genres de services. On songe d’abord aux tâches ménagères (époussetage, lavage des planchers, de la salle de bains, de la cuisine, etc…), mais aussi aux courses, à la préparation des repas, ou encore simplement à l’assistance personnelle.

Dans les faits, le chèque emploi-service permet à son détenteur de poursuivre ses activités quotidiennes avec les bons soins d’une personne qualifiée dont les heures seront comptées et comptabilisées par le CSSS.

D’un point de vue légal, le bénéficiaire devient en quelque sorte l’employeur et doit se conformer entièrement aux Lois du Travail et s’assurer de respecter celles-ci.

Évidemment, le défi pour le bénéficiaire consiste aussi à trouver LES bonnes personnes qui possèdent les compétences pour effectuer les soins en toute sécurité, qui sont fiables et dignes de confiance. Le défi est plus important qu’il n’y parait puisqu’il faut dénicher pas une mais bien plusieurs perles rares. Faute de personnel en quantité suffisante pour assurer la régularité des soins, le bénéficiaire pourrait se retrouver démuni lors des congés de maladie, des vacances ou du départ de l’employé.

Puisqu’elles comptent des centaines d’employés qualifiés dans leurs rangs, certaines entreprises spécialisées dans les soins à domicile peuvent éliminer ces inquiétudes et offrent des services de gestion des chèques-emplois-services. A faible coût, le bénéficiaire peut ainsi profiter des bénéfices des chèques-emplois-services sans se soucier des procédures légales, administratives et d’embauche du personnel. Il n’a donc pas à subir le stress de tout cela et il est assuré de recevoir en tout temps des services de qualité, peu importe les circonstances. Cela est très important à considérer puisqu’il arrive malheureusement très fréquemment que le bénéficiaire se retrouve dans l’impasse face au départ soudain, à l’absence imprévue ou à l’incompétence de la personne chargée de prendre soin de lui.