Le financement pour les proches aidants

Les experts et les analystes s’interrogent constamment sur les proches aidants et le rôle qu’ils jouent dans la qualité de vie des gens – ainés, handicapés ou personnes en perte d’autonomie temporaire – qui décident de demeurer à la maison.

À travers ces questionnements, il s’agit de savoir si oui ou non il est bon d’intégrer un proche de l’entourage des personnes malades ou en perte d’autonomie, cela précisément dans l’univers des soins qui leur sont prodigués. La réponse est devant nos yeux! Notre système social est tel que les valeurs de justice et d’égalité incluent d’instinct l’aidant naturel dans les besoins essentiels des gens dans le besoin.

Cela dit, on est proche aidant lorsqu’on prend soin de son père, de sa mère, d’un enfant vivant avec une déficience physique ou intellectuelle, lorsqu’on prend soin d’un conjoint ou d’une conjointe malade et clouée au lit et exigeant des soins particuliers. Le Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec explique qu’un aidant naturel est « toute personne de l’entourage qui apporte un soutien significatif, continu ou occasionnel, à titre non professionnel, à une personne ayant une incapacité (…) »

Ainsi donc, les proches aidants détiennent un rôle important et ont, eux aussi, des besoins financiers qui doivent être pris en considération. Ils jouissent de nouvelles ressources, lesquelles sont d’abord du ressort du fédéral. Il suffit de chercher les mots-clés que sont :

  • chercheurs de prestations,
  • services pour les aînés,
  • fournir des soins,
  • assurance-emploi et prestations de compassion,
  • montant pour aidants familiaux,
  • programme d’aide à la remise en état des logements pour personnes handicapées,
  • etc…

Il y a également des ressources financières du côté du provincial. On recherche alors des mots-clés tels que :

  • crédit d’impôt pour aidant naturel prenant soin de son conjoint
  • ou encore programmes et services pour les aînés.

Et finalement, quelques ressources financières sont octroyées par les milieux municipaux. Les sites internet des villes nous aident à nous y retrouver.