Crédit d’impôt/déductions pour personnes handicapées

Le gouvernement provincial, par le truchement de plusieurs programmes différents et complémentaires à la fois, vient en aide aux personnes handicapées ayant besoin d’aide financière. Dans tous les cas, il s’agit de mesures d’adaptation ou de soutien qui sont susceptibles d’aider les gens vivant avec un handicap à surmonter les obstacles de la vie quotidienne.

Ces programmes et ces déductions visent l’adaptation du domicile, l’aide financière pour les services d’aides et de soins domestiques, l’aide à la vie au quotidien, l’allocation-logement, l’accompagnement, etc…

Les crédits d’impôt pour personnes handicapées sont de nature différente. Ils sont non-remboursables – c’est-à-dire qu’ils diminuent ou annulent l’impôt à payer -, remboursables – c’est-à-dire que diminuent ou annulent l’impôt et peuvent être versés même si l’impôt à payer est nul -, déductibles fiscalement parlant – c’est-à-dire qu’ils sont soustraits directement du revenu gagné -, ou encore considérés comme des exemptions et remboursements de taxes, tels le retour sur la TPS et la TVQ.

Parmi les crédits non remboursables, on retrouve :

  • le montant pour déficience grave et prolongée,
  • le montant pour autres personnes à charge,
  • les frais et les soins médicaux

Les crédits remboursables sont :

  • les crédits pour aidant naturel,
  • pour relève bénévole,
  • pour répit à un aidant naturel,
  • pour maintien à domicile,
  • pour frais engagés par un ainé pour maintenir son autonomie,
  • pour frais médicaux,
  • prime au travail adapté, pour activités
  • ou encore prime pour garde des enfants

Les déductions fiscales sont celles pour produits et services à une personne handicapées, tandis que les exemptions et remboursements sont non seulement ceux liés à la TPS et la TVQ, mais aussi les exemptions sur les services de santé, les appareils médicaux et les médicaments.